LA SCIENCE DU HATHA YOGA - les origines

La diversité des pratiques vient du HATHA YOGA


Posture de Mayurasana, le paon

Le terme Ha-Tha est constitué de deux bija mantras : HA le soleil et THA la lune.

Yoga signifiant union, le Hatha Yoga serait donc l’union des énergies solaires (masculines) et lunaires (féminine), qui rappelle la mythologie tantrique recherchant l’union de Shakti (l’aspect de l’énergie, le féminin) et de Shiva (l’aspect de la conscience, le masculin).


L’ancienne philosophie tantrique s’opposa aux Vedas, et à l’idée que la libération ne pouvait s’obtenir que par les pratiques ascétiques comme la méditation et le renoncement. Elle donnait une vérité au monde réel et au monde matériel, contrairement au Vedanta qui considère le monde matériel comme illusoire, maya.


Cependant le Tantra reconnait que notre nature empirique n’a pas besoin de s’opposer à notre évolution spirituelle, et l’idée de séparation entre les sensations du corps physique et de la respiration et de l’expérience spirituelle commença à s’estomper quand la tradition tantrique reconnut une connexion entre les deux.


C’est ainsi qu’apparait en Inde le Hatha Yoga, vers le VIIIe siècle, fusion entre les postures physiques et le pranayama, comme moyen efficace de transformer la conscience.


Le Hatha Yoga rassemble les connaissances, la sagesse et les expériences acquises par la pratique du Yoga depuis plusieurs siècles.


Au XVe siècle, la Hatha Yoga Pradipika est écrite par Svatmarama, c’est le plus ancien livre dédié à l’exposition du Hatha Yoga.


Pradipika signifie « éclairer », les textes livrent des instructions précises sur la voie de l’union divine par la maîtrise du corps physique. Ils décrivent les asanas et en donnent des explications médicales, voire thérapeutiques.


« Que l’on soit jeune, d’âge mûr ou vieux, malade ou faible, on atteint la réalisation grâce à la pratique inlassable des exercices et de tous les aspects du yoga. »

(Hatha Yoga Pradipika I,64)


En pratiquant le Hatha Yoga, chacun peut faire l’expérience du Divin, en prenant conscience qu’à travers chaque cellule de notre corps, nous participons à cette énergie appelée Prana.


3 corps et 5 enveloppes


A partir de l’enveloppe physique nous progressons vers l’intérieur, via l’enveloppe vitale qui soutient la respiration et les organes d’action, puis l’enveloppe mentale où les émotions, les pensées et les sentiments peuvent se contrôler. Ensuite vers l’enveloppe intellectuelle où l’on rencontre l’intelligence et la sagesse et finalement l’enveloppe de félicité, domaine de l’âme universelle.

Pour atteindre la libération, on doit cesser de s’identifier aux enveloppes (upadhis) pour s’identifier au Soi, qui est au-delà de ces enveloppes. Chaque enveloppe peut être purifiée et transcendée :


Annamaya kosha par les asanas et une alimentation adaptée

Pranamaya kosha par le pranayama

Manomaya koscha la pratique des yamas, niyamas et du service désintéressé

Vijnanamaya kosha par l’étude des écritures, le questionnement correct et la méditation

Anandamaya kosha par le samadhi


Corps physique

Le corps physique grossier, stula sarira, est composé de 5 éléments : terre (prithivi), eau (apas), feu (agni), air (vayu), éther (akasha). Les étapes de son existence sont la naissance, la croissance, le changement, le déclin et la mort.


Le corps physique contient l'enveloppe de nourriture :

Annamaya kosha est faite de la nourriture que nous absorbons et retourne dans la chaine alimentaire après la mort.



Corps astral

Le corps astral, linga sarira, est ce qui nous permet de ressentir le plaisir et la douleur.

Il est composé de 19 éléments :

  • 5 organes d’action

  • 5 organes de connaissance (sens)

  • 5 pranas : prana (respiration), apana (excrétion, reproduction), samana (digestion), udana (déglutition), vyana (circulation du sang)

  • 4 éléments d’antahkarana : l’esprit (manas), l’intellect (buddhi), le subconscient (citta) et l’égo (ahankara)

Le corps causal contient 3 enveloppes :


  • L'enveloppe vitale

Pranayama kosha est composée des 5 énergies vitales : prana, apana, samana, udana, vyana et des 5 organes d’action : la bouche, les mains, les pieds, l’anus et les organes génitaux. Elle ressent la faim, la soif, le chaud et le froid.


  • L'enveloppe mentale

Manomaya kosha créée les sentiments de pensée, de doute, de colère, de plaisir, de dépression et d’illusion. Elle est constituée de manas (esprit), citta (subconscient) et jnana indriyas (organes des 5 sens).

  • L'enveloppe intellectuelle

Vijnanamaya kosha est constituée de l’intellect qui analyse et détermine la vraie nature des objets et de l’égo. Ses fonctions sont la prise de décision et la discrimination.


Corps causal

Le corps causal, ou graine, appelé Karana sarira, est le moule des corps à la fois grossiers et subtils. Le corps astral et le corps causal restent ensemble. Ils quittent le corps physique au moment de la mort.


Le corps causal contient l'enveloppe de félicité :

Anandamaya kosha ressent la félicité, le bonheur, le calme et la paix.



Xavier dans la posture du triangle en torsion
parivrtta trikonasana


Pour en savoir plus ...


Retrouvez toutes nos formations en Hatha Yoga, Yin Yoga, Vinyasa Yoga, Yoga aérien, Yogathérapie ... sur notre site Internet


Article rédigé par Xavier DARDOT

Sources :

Le livre du Yoga - Sivanda

Les voies du Yoga : Tara Michael